Charroux: 18 juin 1940, il y a 80 ans, décédaient 3 aviateurs de la Royal Air Force dans le crash de leur avion

HISTORIQUE

« Paris est occupé depuis quatre jours et les troupes allemandes foncent vers l’intérieur du pays et arrivent en bordure du département de l’Allier. L’armée française, désorganisée et démoralisée n’a pu, n’a su faire face aux assauts combinés de la wehrmacht, des divisions Panzers et de la Luftwaffe. Le chaos le plus total règne désormais sur les routes de France encombrées d’infinies colonnes de réfugiés auxquelles se mêlent de-ci de-là des soldats hébétés à la recherche de leurs unités.

Les Britanniques quant à eux ont déjà évacué et rapatrié la majeure partie de leur troupe expéditionnaire grâce notamment au succès de l’opération Dynamo qui vient de se dérouler…. àDunkerque. Mais comme le déclara si justement Winston Churchill, le 4 juin à la chambre des communes : «  Les guerres ne sont pas gagnées grâce à des évacuations »

La Grande Bretagne va devoir penser à se donner les moyens de continuer seule la lutte contre l’Allemagne Nazie, avec la Royal Air Force  et en particulier les appareils du fighter Command de Dowding qui en Europe mettront fin à la Blitzkrieg en stoppant net l’avance Allemande devant les faiblesses de Douvres. Mais le combat se poursuit aussi à partir des pays du Commonwealth et s’étend rapidement au reste du monde.

Le 10 juin, l’Italie entrait en guerre aux côtés de l’Allemagne. Pour la marine Britannique, La Navy, cela signifiait qu’il serait désormais impossible de ravitailler et d’apporter des renforts aux Tommies basés en Orient. Malte, membre du Commonwealth se trouve en grand danger, l’Armée va devoir faire face à 250 000 soldats Italiens en Lybie et à 350 000 autres en Afrique Orientale.

L’Air Chief Marshal Longmore, commandant  en chef de l’aviation stationnée ou opérant au Moyen Orient  (Le Moyen Orient regroupe L’Egypte, le Soudan, la Palestine, la Transjordanie, L’Afrique Orientale, Aden, la Somalie, l’Irak et les territoires adjacents, Chypre, la Turquie, les Balkans, la Méditerranée, la Mer Rouge et le Golfe Persique) avait, début juin, en tout et pour tout à sa disposition 29 esquadrilles qui pour la plupart étaient composées d’appareils obsolètes de divers types.

Heureusement, Longmore avait prévu une telle situation et avait constitué un stock de matériel de réserve (principalement du carburant, des explosifs, des pièces détachées et des appareils) afin de pouvoir « Voir Venir » pendant environ 90 jours. Ceci, sur le papier bien entendu, car en réalité gérer une multitude de types d’appareils, qui plus est, sont complètement dépassés, relevait de la gageure. Il devint alors primordial d’obtenir rapidement du renfort de matériel neuf et performant. A Londres, l’appel avait été entendu et l’on s’efforçait de trouver un moyen d’y répondre dans les plus brefs délais. Plusieurs dizaines d’avions, des chasseurs Hawker Hurricane et des bombardiers Moyens Bristol Blenheim allaient être envoyées au Moyen Orient.

En ce matin du 18 juin 1940, sur le terrain d’Anton Down dans le Gloucestershire, dans la base de la  20ème unité de maintenance, le personnel au sol s’affairait sur les Blenheim IV  neufs flamboyants,  destinés à être envoyés au Moyen Orient, en attendant les équipages du 4 Ferry Pilot Pool qui assistaient à leur briefing. Le rapport météo était des plus inquiétants et le voyage s’annonçait pénible. Les appareils allaient devoir survoler la France en évitant les zones de combat et en espérant ne pas rencontrer des chasseurs allemands isolés.

Ce jour là, l’ennemi ne viendrait pas d’Outre Rhin, mais plutôt des conditions climatiques au dessus de la France. En effet, après avoir effectué plusieurs heures de vol dans un épais brouillard, un premier Blenheim s’écrasait mystérieusement à Charroux (près de la Maillerie), dans la Vienne, tuant tout son équipage, suivi quelques minutes plus tard d’un second appareil tombé à Hiesse en Charente. Poursuivant maintenant leur itinéraire en empruntant un cap Sud – Sud/Est, les Blenheim survolent la Haute Vienne, la Corrèze, le Cantal où un troisième bimoteur se crashait dans les mêmes conditions  à la Védrines Saint-Loup , puis en Lozère où un quatrième et dernier avion devait connaître un triste sort au dessus du village de Prunières ».

Source: http://prunieres-apcher.fr/portfolio-item/crash-du-blenheim-iv-l-9314-a-prunieres-le-18-juin-1940/

Source: Musée de TERCE (86)

 

Narrative:
Bristol Blenheim Mk.IV L9317, 4 (Continental) Ferry Pilots Pool, RAF: Written off (destroyed) when crashed in France en route to the Middle East. All three crew killed. According to the official Air Ministry file into the incident (File AIR 81/838): « Blenheim L9317 crashed at Charroux, France, 18 June 1940. Leading Aircraftman J G B Thomas, Sergeant P D H McGovern and Pilot Officer C W Handley: report of deaths ».

Blenheim L9317 was one of a number of Hurricanes and twelve Blenheims that left RAF Tangmere, Chichester, West Sussex for the Middle East. One Hurricane and six Blenheims were lost on the first leg to Marignane (France). All twelve Blenheims took off from Tangmere between 06.30 and 06.45 hours on the morning of June 18 1940. Six were lost in severe storm conditions north-west of Limoges. The formation became split up over France in thick cloud 110 km south of the Loire River.

L9317 crashed near La Maillerie, 2 km South of Charroux, 40 km S of Poitiers. All three crew killed.

Inauguration de la plaque commémorative le 18 juin 2007 devant le lieu du crash, en présence de la famille de l’un des aviateurs.

Crew of Blenheim L9317:
Pilot Officer (Pilot) Colin Wright Handley, RAF 42343, age 20, killed on active service 18/06/1940
Sergeant (Air Gunner) Patrick Denis Humphrey McGovern, RAFVR 903042, killed on active service 18/06/1940
Leading Aircraftman James Gilbert Broadbent. Thomas, RAFVR 936495, age 26, killed on active service 18/06/1940,

All three crew of Belnheim L9317 were buried at Charroux Communal Cemetery, Vienne, France. The reported crash location of Charroux is a commune in the Vienne department in central France, at approximate Coordinates: 46.127406, 0.405596

Source: https://aviation-safety.net/wikibase/229120

 

En 2007, l’épouse de JGB Thomas avec son fils et sa petite-fille se recueillant au cimetière de Charroux.

 

R.I P.

 

photos récentes ©Laurent Soulet